THUNDERVRIL NEWS 4 : Other Lives « For 12 ». Le code Adamski et la réelle guerre martienne interplanétaire pour l’énergie libre.

    Le clip magnifique de la chanson « FOR 12 »  du groupe  OTHER  LIVES  en 2011 est codé.

     Ce groupe musical prend l’exemple du film de Stanley Kubrick 2001 l’Odyssée de l’espace (1968) pour montrer une évolution de type quantique – un monolithe mystérieux de forme rectangulaire sur la Lune pour Kubrick et triangulaire dans ce clip sur Mars.

    Cette porte noire triangulaire évoque l’existence concrète des pyramides martiennes découvertes sur la mer pétrifiée d’Acidalia dans la région de Cydonia Mensae.

mars atmosphère 2

triangle 2

Plusieurs fois il a été rapporté que Mars bénéficiait d’une atmosphère, des 4 saisons et de végétation à l’Équateur. Dans le clip  (à 3 min 12), le chanteur enlève son casque en posant le pied sur la planète pour montrer qu’il y a des zones bleues remplies d’oxygène.

   Cette porte noire triangulaire évoque l’existence concrète des pyramides martiennes découvertes sur la mer pétrifiée d’Acidalia dans la région de Cydonia Mensae.

   Kubrick dans 2001 donnait un message sur les réels artefacts lunaires découverts par la NASA et Other lives survole Mars pour nous faire comprendre qu’une organisation secrète spatiale se trouve sur Mars et a aussi découvert des artefacts de forme pyramidale…

2001 Kubrick

2001 L’odyssée de l’espace : les singes autour du monolithe noir

   La première planète à avoir un nom générique est Mars, nom d’un des douze dieux de l’Olympe. Et le Mont Olympe est le plus grand volcan du système solaire et qu’il renferme une puissance électromagnétique considérable.

   Sanchionathon avait découvert leur puissance qu’il nommait Agathodemon. Et ce nom se retrouve mystérieusement sur Mars. C’est la puissance des vaisseaux-vrils des anciens dieux. Robert Charroux en décrit le fonctionnement.

   Le titre de la chanson d’Other Lives  « For 12 »  serait-il un hommage à ces douze dieux???

L'oeil et la pyramide

Clip « For 12 » à 3 min 24 : symbole des Illuminati ?

   Il y a vraisemblablement un lien entre les membres du Concile des 300 qui se font appeler les Olympiens et qui ont tout pouvoir sur Terre.

   En revanche la Lune n’a pas de nom, c’est une lune, comme la Terre est une terre et le Soleil est un soleil.

   Alors que toutes les étoiles du Baudrier d’Orion (Alnilam, Alnitak et Mintaka appelées aussi les rois mages sont les projections des 3 pyramides de Gizeh) ont des noms tout comme le soleil Aldébaran par exemple.

    J’évoque cette absence de noms dans l’article de Top Secret n° 44 page 58 ( août-septembre 2009 : Le code secret des Envahisseurs, le code Adamski 3ème partie : Le cauchemar a déjà commencé) et j’approfondis ce thème dans mon tome 2  Le Dossier secret des Envahisseurs page 152 à 155 paru en 2017. Et vous comprendrez pourquoi dans mon article paru dans Génération cités d’or #4 paru en mai 2020 concernant un secret des Olympiens bien gardé qui n’a rien à voir avec une matrice artificielle…

   Une énergie spécifique émane du DOUBLE SYSTÈME PLANÉTAIRE Terre-Lune. Notre lune est beaucoup trop volumineuse pour n’être qu’un simple satellite.

la-terre-possede-temporairement-une-seconde-lune

   Arthur C. Clarke parle dans son roman 2001 l’odyssée de l’espace d’une porte des étoiles qui concerne l’évolution cosmique humaine.

   Other Lives montre non plus une porte noire parallélépipède mais pyramidale.

Other lives For 12

Clip « FOR 12 » à 4 min 16

   Cet artefact dans le clip nous renvoie à l’équipe du chercheur Richard HOAGLAND (ancien directeur du projet Mars) qui a travaillé des années sur les photos des pyramides et du visage de Cydonia prises par la sonde Viking en 1976.

   Il a dit : « les planètes et les étoiles pourraient contenir des « portes interdimensionnelles donnant accès à une énergie multidimensionnelle ».

   Il a montré aux représentants des Nations Unies des plans d’appareils que le Dr Bruce E de Palma utilisait pour produire de l’énergie à partir de champs magnétiques rotatifs, allant apparemment en contradiction avec les lois de la physique.

   Il serait donc possible, d’après ce que suggère Hoagland d’être propulsé jusqu’à la planète Mars grâce à la projection de super champs magnétiques.

images

   De nombreux visages ont été photographiés sur Mars dont un étudié par Jean Sider qui ressemble à un pharaon.

tFRtM85Se0QGVLR1nDM7rwYO0TE

Visage « n°3 », identifié par l’astronome Thomas van Flandem et l’ancien astronaute Brian O’Leary

 Et Guy Tarade nous apprend que lorsque les Arabes s’emparèrent de la cité et de la région où se trouve le Sphinx, « au VIIème siècle de notre ère, ils donnèrent à l’endroit le nom de « El Kahira » qui vient de l’arabe « El Kahir » qui signifie littéralement… Mars » (Soucoupes volantes et Civilisation d’Outre Espace, 1969) « El Kahir » serait l’ultime référence nous projetant vers les palais séculaires des dieux martiens, qui se cacheraient dans des zones occultées de la planète rouge.

   Comment se fait-il que le projet du designer Isamu NOGUSHI en 1947 d’un gigantesque visage « Mémorial à l’homme visible de Mars » se retrouve dans les sables de Mars en 1976 dans les mêmes proportions soit 2,5 km? (Cf mon tome 2 Le dossier secret des Envahisseurs où se trouvent toutes les données concernant les mystères de Mars et la guerre secrète de l’énergie libre et mon roman Les Envahisseurs, les pions humains du jeu d’échecs de Mars)

Isamo Nogushi face of Mars

   Nikola TESLA avait détecté des émissions d’ondes intelligentes provenant de Mars. « J’ai l »intime conviction qu’il existe des êtres extrêmement intelligents sur Mars », expliqua Tesla à un journaliste en 1923. « Pendant que je menais des expériences dans le Colorado, j’ai obtenu des preuves irréfutables qu’il y a de la vie sur Mars. J’avais construit un récepteur radio hyper sensible, bien au-delà de tout ce qu’on connaissait alors, et j’ai intercepté des signaux que j’ai interprété comme signifiant 1-2-3-4. Je pense que les Martiens utilisaient des chiffres pour communiquer car les chiffres sont universels. »

    Même Jordan Maxwell affirme qu’il y a des gens sur Mars.

anomaly

Clip « FOR 12 » à 1 min 02

   À l’équateur de Mars se dresse l’Olympus Mons, le mont Olympe, haut de 22,5 km. Il trône non loin de trois édifices volcaniques à peine moins gigantesques : Arsia Mons, Pavonis Mons et le volcan bouclier Ascraeus Mons, dont les sommets s’élèvent à plus de 20 km d’altitude. Cet ensemble colossal forme le dôme de Tharsis, un renflement de 5600 km de diamètre s’élevant entre 4000 et 8000 mètres, situé dans les quadrangles de Tharsis ayant créé la titanesque craquelure de la croûte martienne Valles Marineris.

   Il est étrange de constater que la base du mont Olympe est encerclée par une immense falaise de 6 km de hauteur… comme si une ceinture artificielle dissimulait une base où résideraient les extraterrestres ! Ils seraient en quelque sorte les dieux  de  l’Olympe ! Ce mont Olympe est le plus haut volcan de tout le système solaire, avec une base de 600 km d’extension ; par projection exacte, les dimensions de la France recouverte en imaginant au-dessus de l’Auvergne un sommet trois fois plus élevé que l’Himalaya…

9f8fd4bc0e6076b232fc8509f3d51892

La configuration des volcans martiens semble artificielle. Sachant que le Mount Olympus est le plus grand volcan du système solaire encerclé d’une muraille de 6 m de haut, on peut se demander si avec les 3 autres monts, ils ne représentent pas un dispositif cosmotellurique dissimulant les entrées secrètes du royaume souterrain des dieux de l’Olympe, les 12, telle que la chanson d’Other Lives semble l’indiquer dont la puissance serait domestiquée à l’intérieur même des cratères, le Vril hyperboréen ou Agathodemon.

   En 1971, Paul Fox et Carl Sagan comparent les cartes [martiennes] de Percival Lowell à celles que fournissent les sondes. Ils ne trouvent quasiment aucune correspondance, excepté un canal connu sous le nom d’Agathodémon et la cicatrice du grand canyon Valles Marineris.

   Curieux phénomène de synchronicité puisque l’Agathodémon est, selon l’ancien philosophe grec Sanchoniathon, une énergie nommée par les anciens le « serpent mystérieux » servant à propulser les antiques chars des dieux [appelés «vimanas»]. Selon le philosophe, « Il ne s’agit pas du serpent à venin,  de  la  vipère  ou  de  la  couleuvre,  mais  d’une  sorte  de « serpent lumineux, voguant dans les nues, vrombissant et rapide comme l’éclair […] Il appartient à la matière ignée, en ce qu’il y a de lui une vitesse que rien ne peut surpasser à cause de son souffle. Philon  n’a  pas  compris  le  sens  que  Sanchoniathon  donnait  au « serpent », au souffle (vrombissement) puissant qui le propulsait dans les airs  « à une vitesse que rien ne peut  surpasser à cause    de son souffle ». Il donne la célérité qu’il veut aux hélices qu’il décrit dans sa marche […]

   Il y a donc une connexion évidente entre le canal martien appelé Agathodémon et l’étrange renflement de Tharsis décrit par les confrères du professeur Opik comme vraisemblablement artificiel, situé près de la colossale faille équatoriale de Valles Marineris générée par le mont Olympe…

   L’évocation de l’existence de cités souterraines sur Mars en 1949 par l’état-major des forces aériennes se référant aux travaux des experts scientifiques du programme SIGN, a conduit à une découverte qui fut rendue publique en 1962 par le docteur Erust J. Opik. Ce qu’avaient découvert après des mois d’observation, les astronomes Trumpler, Muller et sept éminents confrères était « un énorme renflement d’apparence fort peu naturel à l’équateur de Mars » (Tharsis)

   Opik avait déclaré : « On peut penser à bon droit […] que ce renflement équatorial de Mars est creux, qu’il s’agit d’une sorte de toit construit par les Martiens qui ont vécu ou peut-être vivent encore cachés dessous, bénéficiant d’un climat et d’une atmosphère conditionnée. (Paris Match, n° 1382, 23 novembre 1975)

   Le Dr John E. Brandenburg dans son ouvrage Death on Mars : the discovery of a planetery nuclear massacre (2015), évoque l’existence de créatures martiennes qui auraient bâti les pyramides de Mars ainsi que le visage-sphinx. Ils auraient généré une guerre nucléaire.

————————-

    Pourquoi Buzz Aldrin a-t-il insisté pour nous avertir qu’il existait sur Phobos un énorme obélisque?

    Lors d’un talk-show en 2009, l’astronaute fait une révélation cryptée à laquelle aucun journaliste n’a prêté attention. « Nous pourrions aller de manière audacieuse là où l’homme n’est jamais allé auparavant. Voyager au gré des comètes ou visiter la lune de Mars, Phobos. Il y a là-bas un monolithe, une structure très inhabituelle sur ce petit objet en forme de patate qui tourne autour de Mars toutes les sept heures. Quand les gens le découvriront, ils vont dire : « Qui a pu amener ça ici ? » Eh bien… C’est l’univers qui l’a mis là, ou si vous préférez, Dieu l’a mis là… » Ses paroles, « aller de manière audacieuse là où l’homme n’est jamais allé », sont celles du générique de la série classique Star Trek : « To boldly go where no man has gone before ! » qui se traduisent par « Aller hardiment là où l’homme n’est jamais allé auparavant ». Il dévoile qu’une organisation secrète de type Star Trek est capable d’aller sur Mars.

phobos_nadir

couverture du roman

   Certains physiciens (‘‘dont  le célèbre évolutionniste, Teilhard de Chardin’’) pensent que l’univers est perceptible comme une ‘‘grande pensée’’ plutôt qu’une ‘‘grande machine’’.

——————————-

   En conclusion, est-ce que le groupe Other lives aurait une connexion avec une race d’Illuminati installés sur Mars avec les douze dieux de l’Olympe? Il semblerait qu’en 2011 ils ont touché de près une vérité métahumaine concernant la puissance cosmotellurique des 12 dieux olympiens. L’image la plus évocatrice serait l’artefact pyramidal dans l’œil…

   Ceci nous renvoie aux paroles du générique de Star Trek citées par Buzz Aldrin qui a évoqué la présence du mystérieux monolithe installé sur Phobos par une race inconnue. L’image de l’œil sur le coffret métal Star Trek Discovery saison 1 montre cet œil dans le logo triangulaire de Starfleet. La fiction Star Trek dissimulerait l’existence concrète d’une confédération interstellaire olympienne. La forme pyramidale visible dans l’œil du chanteur d’Other lives montre que tout est réel. La découverte de mystérieux sillons sur Phobos que Mariner 9 et la série des Vikings n’avaient pas photographiés. Et Phobos 2 a été éjectée de son porbite photographiant l’ombre portée d’un immense vaisseau inconnu sur le sol de la planète « rouge ».

   Le journaliste Aurélien Jouve apporte une indication plus précise : « Le 12 juillet 1988, l’URSS fait décoller le vaisseau sans équipage, Phobos 2. Il a failli provoquer le premier incident de la ‘‘guerre des étoiles’’ connu de l’humanité, une guerre contre un peuple d’un autre monde. » Le scientifique russe Shklovsky a publié, en 1959, le résultat de ses recherches sur Phobos : « Nous devons admettre que Phobos est un satellite artificiel construit en duralium. Vraisemblablement, Phobos est vide intérieurement, étant donné sa vitesse de rotation.  Il se meut, dans un mouvement de rotation, à une vitesse quatre fois supérieure à celle de la planète elle-même. Cette théorie est absolument impossible en astrophysique pour un satellite naturel. Aucun satellite ne peut se mouvoir à une vitesse supérieure à celle de la planète autour de laquelle il tourne, puisqu’en principe ils proviennent tous deux de la même masse et ont la même vitesse. De plus, Phobos ralentit sa vitesse lorsqu’il s’éloigne de Mars. C’est précisément là le phénomène observé sur les satellites artificiels mis en orbite autour de la Terre par l’URSS ou les États-Unis. »

   Nous comprenons pourquoi Mars porte le nom du dieu de la guerre, celui que justement les Romains adulaient… Une guerre secrète aurait donc lien depuis Mars jusqu’à la Terre pour que nous ne prenions pas conscience de notre identité stellaire. Le Concile des 300 serait là pour y veiller.

dsc-s1-steelbook-header-2

————————————

THUNDERVRIL NEWS 3 : le cryptogramme de Batman pour l’armement HAARP dans le code secret d’Hollywood en 1966

 

Un BATMAN sous titré, de la série télévisée de 1966 créée par  William Dozier d’après le comic du même nom de Bob Kane,  et très sérieux par rapport aux autres épisodes, évoque l’effondrement des banques, l’utilisation des drones, des ondes et des oscillateurs à changement de fréquence miniaturisé comme le faisait Tesla.

Il s’agit des épisodes 5 et 6 de la saison 2 :

  • Le Racket du Ménestrel (The Minstrel’s Shakedown)

  • Batman en barbecue (Barbecued Batman)


En brouillant des fréquences de chiffres électroniques le Ménestrel (un super vilain inventé pour la série) crée un krach boursier. Les notes et les clés musicales sur les costumes du gang correspondent à HAARP et la science des ondes électroniques pour détruire le monde.

C’est l’ennemi le plus dangereux que Batman a combattu qui maîtrise l’électronique à la perfection.

Batman envoie son Batdrone pour l’espionner

 

 

 

 

 

Le Ménestrel va lancer le plan « Si aigu »… qui pourrait détruire le monde !


Le code Hollywood montre l’utilisation des notes HAARP.

 

 


Batman et Robin vont devoir agir pour empêcher la fin du monde !

 

 

Avec son « Si aigu » le ménestrel crée un tremblement de terre par ultra-fréquences exactement le programme HAARP utilisé par tous les gouvernements du monde dans la réalité.

Les banquiers sont invités à voir la catastrophe comme s’il s’agissait d’un avertissement.

 

 

Le code Hollywood montre que HAARP est relié aux banques pour créer des hold-up virtuels.

C’est ce qui se passe depuis l’effondrement du WTC. un journal australien, le North Coaster, en mars 1989, titre :

«Takeover imminent, One World Economic Order “satanic movement” », et les premières lignes de l’article font ces révélations : « un gouvernement mondial en 1992 et une dépression comme en 1930 […] ».

Tout était donc annoncé à l’avance et préparé psychologiquement, dont notamment les attentats du World Trade Center, le 11 septembre 2001. Puis, quelques années plus tard, une crise économique mondiale décime les pays un à un, faisant régresser le monde à la fameuse crise des années 30.

 

Ce séisme Batman l’appelle « l’oscillation de résonance avec utilisation d’une note subsonique, très basse, indétectable pour une oreille humaine. » (à 14 min 18) « S’il n’avait pas arrêté, l’immeuble aurait pu se disloquer ».

 

 

 Un oscillateur à changement de fréquence, une merveille de miniaturisation

 

Au cours des années 1900, Tesla a fait cette expérience. il avait placé un dispositif (un oscillateur mécanique) le long d’un pilier d’un immeuble à Manhattan et généré une onde subsonique qui s’était répandue dans tout l’immeuble jusque dans les rues de New York. Les pompiers étaient intervenus en ressentant le tremblement de terre.

C’est un fait reconnu dont j’ai parlé dans Le Secret des Envahisseurs.

Cette histoire de Batman évoque toutes les recherches de Tesla concernant le champ électromagnétique de la planète et la capacité de créer des cataclysmes artificiels par des longueurs d’ondes puisées dans ce champ.


Il s’agit de toute évidence de l’émission à basse fréquence de type HAARP qui, selon Batman pourrait déclencher la fin du monde.

Et le Ménestrel pose ses conditions en débutant avec cette chansonnette:

En électronique,

Nul ne me surpasse

C’est pour ça qu’il a tremblé votre bâtiment

Acceptez mes conditions ou à vous les vibrations,

la consternation, la désolation à travers la nation

Acceptez

Ou ce ne sera qu’irréversible calamité

Vous avez jusqu’à la nuit

Pour empêcher ce drame inouï .

 

 

  

« Il a dû déterminer la fréquence de cet immeuble. Les conduits d’aération ont servi de caisse de résonance et il a généré la fréquence correspondante. »

A la fin Batman va contrer le ménestrel qui envoie des longueurs d’ondes avec une arme chargée d’étincelles  mais Batman a activé un contre-champ car il porte ses « bataccélérateurs » de particules qui génèrent un champ négatif pour repousser les ondes.

Un roman de 1936 de DOC SAVAGE intitulé La mort froide (Cold death) révèle qu’une arme secrète génère des ondes à séismes dans une lumière bleue.

Tesla, dans la réalité, puisait la puissance dans le champ électromagnétique de la Terre et pouvait grâce à l’ozone bleue guérir des gens.

Doc Savage luttant contre un empire criminel possédant cette énergie libre crée un champ de force négatif autour de lui pour que les ondes du chaos ne l’atteignent pas. Comme c’est dit justement dans Batman. Kenneth Robeson, l’auteur de Doc Savage, dans les années 30, était parfaitement au courant des ondes Tesla et probablement l’a-t-il rencontré pour écrire ses romans.

Hollywood dans les années 60 possédait donc certains plans des dispositifs à énergie électromagnétiques de Tesla et c’est pourquoi l’actrice Roseanne Barr évoque l’existence d’une société secrète à Hollywood qui cherche à dominer le monde à travers des films et des séries pour contrôler notre imaginaire et faire passer tout cela pour de la Science Fiction et fermer à jamais notre œil de la conscience intérieure. Aussi il est très important de décrypter ces séries pour se réveiller et relier l’imaginaire à la réalité car la puissance de l’esprit passe par l’imaginaire. Selon Steiner l’imaginaire est Dieu.

Doc Savage lutte contre un empire criminel qui veut dominer le monde comme les gouvernements. La technologie à énergie bleue décrite dans cette histoire proviendrait d’une ancienne race en Arctique et c’est certainement la réalité puisque l’amiral Byrd avait suggéré que les SS avaient conclu un pacte avec une race inconnue au Pôle.



Finalement, on aurait bien besoin d’un Batman!!!



https://www.youtube.com/watch?v=Ow7wrE92Ev8


https://www.youtube.com/watch?v=CMeB2-JCPpM

 

Découvrez Génération Cités d’Or et mon prochain article dans le mag n°2

Chers lecteurs

 

Je suis à la rédaction de la nouvelle revue Génération Cités d’Or avec Antoine Station, Magali & Pascal Cazottes!

https://www.youtube.com/watch?v=o7gIJZsbEzE&feature=youtu.be&t=02&fbclid=IwAR3C5n9rzpVaWO0JVBb5JMGemGM9XM96OlozMb-siRgzLmJUjG2GeLeyzaQ

Génération Cités d’Or facebook

J’ai écrit un gros article dans ce numéro 2, qui paraîtra à la fin de l’été, intitulé: « Le Code Adamski, de l’énergie libre à la métahumanité ». J’explique ce que chacun représente sur la planète et ce que nous devons trouver au final pour comprendre l’histoire des anciennes races reliées aux dieux….  ce qu’est la substance même de notre propre imaginaire qui n’est pas l’intellect mais le subconscient créateur qui doit servir à édifier une humanité de l’Age d’Or.

 

THUNDERVRIL NEWS Désintégrations

thundervril news 2

Thundervril News propose une nouvelle série d’articles et de vidéos développant les codes que j’ai découverts dans la série Les envahisseurs et que j’ai nommé le code Adamski.

 

Technologie Extra Terrestre Sky Dreadnought Ovni Américain

 

Dans l’émission Thor Odyssey (2014) à 3 min 25, le commentateur révèle que sous l’action d’un rayon désintégrateur, des voitures ont fondu et qu’un homme touché par un tel rayon se désintègre en une seconde ne laissant qu’un tas de cendres…

(comme dans la série Les Envahisseurs!)

Dans l’épisode Le condamné, à 16 min 23, une fillette « aurait vu une fourgonnette s’évanouir, s’enfoncer, en quelque sorte fondre comme une noix de beurre dans une poêle à frire ».

 

 

Comme dans l’épisode Le mur de cristal où un envahisseur sort d’un fourgon tombé dans un fossé et se désintègre dans une lueur rouge, c’est, comme je l’écris dans Le secret des Envahisseurs, les pions humains du jeu d’échecs de Mars, la projection d’un réel évènement qui s’est passé en Angleterre près d’Upton-by-Chester: le chauffeur George Turner est tombé dans un fossé et s’est complètement incinéré.

 

 

Dans l’épisode La mutation à 24 min 21, un rayon de type Tesla sort d’un canon laser placé sous la soucoupe des Envahisseurs et désintègre la Jeep de David Vincent. Ce canon fut référencé chez les nazis sous le nom de Donar KSK (KraftStrahlKanone, canon à rayon dense, Donar signifiant « tonnerre » en allemand)

 

 

 

C’est donc l’ultime réalité de cette guerre froide qui sévit pour la conquête de l’énergie libre par une seule élite mondialiste de type nazi. En arrière-plan de nos sociétés une organisation est capable, dans une guerre secrète (que vit David Vincent), d’utiliser des armes électromagnétiques créées par Nikola Tesla comme son rayon téléforce ou rayon de la mort. On se souvient aussi du canon sonique laser associé à une nouvelle force motrice de John Keely au cours des années 1860. Ce qui est étrange c’est que Guy Breton et Louis Pauwels dans « Histoire magique de l’histoire de France » révèlent que ce désintégrateur « serait entre les mains d’une organisation criminelle dont le but nous échappe ». Cette information en 1977 correspond en tout point à la guerre froide déclenchée par les nazis dès la fin de la Seconde Guerre mondiale nommée Opération Paperclip devenue ensuite Mindwar. Comme l’a révélé Robert Charroux dans les années 60, « la 3ème force noire reprenait le contrôle du monde en 1945 ». Et ceci avec les dispositifs et armes secrètes électromagnétiques de Tesla qui ont conduit malheureusement au programme d’asservissement MK-Ultra et à la guerre tacite des ondes HAARP. Le chercheur Philippe Aziz révèle dans son ouvrage Les sociétés secrètes nazies que le moine cistercien autrichien Jörg Lanz von Liebenfels (en réalité Adolf-Joseph Lanz), idéologue antisémite qu’Hitler avait connu dans son enfance au collège religieux de Lambach, a fondé une étrange société secrète, l’ordre du Temple Moderne (ou du Temple oriental). Il a découvert des documents relatifs à l’existence d’Hyperboréens, héros aryens blonds aux yeux bleus, « chefs-d’œuvre à l’image des dieux dotés d’organes électriques, de stations de force et d’émission». Or Liebenfels, à cette époque, ne pouvait savoir que des années après la série Les Envahisseurs montrerait précisément des êtres de type viking ou hyperboréen, blonds aux yeux bleus, couplés à  des stations de force  et d’émission électromagnétique et se désintégrant dans le bourdonnement d’une super charge électrique !

Comment expliquer cela ?

 

11401445_123798801285052_9156331610084633173_n

La mutation de l’auriculaire nommée par le baron Guillaume Dupuytren

« maladie viking » ou « griffe celtique »

Higher Power film paru en 2018

J’ai visionné ce film hier soir et je ne m’attendais pas à une fin pareille! Le message est clair : créez votre propre merkaba pour devenir qui vous devez être!

Résumé du film : Depuis la mort de sa femme, Joseph Steadman a tout perdu: son emploi, sa maison, ses enfants. Ne reste que la colère, qui le ronge et le détruit. Mais quelque part, une mystérieuse organisation le surveille. Sans le savoir, Joseph est porteur d’un génome unique, clef de notre prochain stade d’évolution. Prête à tout pour repousser les limites de la science, l’organisation kidnappe sa fille pour le contraindre à participer à une expérience. Malgré la haine qui s’empare de lui, Joseph n’a d’autre choix que d’accepter. Il est alors exposé à de puissants rayons qui libèrent en lui un immense pouvoir. Assoiffé de vengeance, Joseph ne sait pas encore que sa transformation risque à tout moment de détruire le monde. (Allociné)

Ce film montre ce que je révèle dans mon second livre des Envahisseurs, à savoir que chaque être humain possède en lui un ADN cosmique avec des super germes capable de métamorphoser le corps humain par la puissance de l’esprit. Dans la dernière partie de mon livre 2, j’évoque une histoire particulière des 4 Fantastiques (dessinée par Carlos Pacheco) où Jane Storm, la femme invisible, projette un champ magnétique autour d’elle permettant le déplacement par antigravité.
C’est le fameux Numen des hommes-dieux et déesses anciens. Notre double, le Ka, est un être d’une puissance énergétique incomparable et c’est ce que nous voyons dans Higher power.
Une caste à Hollywood est parfaitement au courant de ce que renferme le corps humain à travers la puissance de l’Id-Entité qui est le véritable réceptacle de la puissance cosmique infinie que recherchait à manifester Nikola Tesla à travers le corps électrique à l’intérieur de l’homme.

La capacité à concevoir notre entité électromagnétique reliée aux deux pôles de la terre est un phénomène issu de la pure vision intérieure projetée par l’œil de l’archétype stellaire en soi. Ceci permet la vision cosmique à 360° et de lire les coordonnées de la conscience du dieu en compression dans la gangue corporelle. Cela se manifeste peu à peu lorsque l’on relie les éléments de base que la nature universelle contient à travers tous les règnes visibles et invisibles. Le rayon de l’esprit jaillissant du plexus solaire et du front de l’entité incarnée permet d’ouvrir le portail donnant accès à la puissance ultra physique de la présence supraluminique qui est la véritable lumière du monde et qui permet d’entrer en fusion avec le champ magnétique de la terre. Cela représente les phénoménales coordonnées didactiques reliées à des points précis dans le cerveau ouvrant les portails des 12 constellations du zodiaque, faisant de l’être humain une créature intersidérale!

 

Création de THUNDERVRIL TV sur Youtube en 2018

https://www.youtube.com/channel/UC1c-FOdQ6NUY1jdXxix1yxg?view_as=subscriber

00 thundervril tv

 

 

Ouvrons ensemble le mystérieux grimoire découvert à Grimmland, pour être touchés par le sortilège de Grimm….

 

0lvpyizvt5

 

 

grimm

En attendant de publier mon livre Le Sortilège de Grimm, voici une série de 4 émissions divulguant mes découvertes concernant la série américaine GRIMM de David Greenwalt et Jim Kouf (2011-2017)

 

_315x420_4abaa8e17df45fac86cde777999148920a19c996c50292d934d1887f74dd9adb

*Résumé de la série Grimm*: À Portland, l’inspecteur Nick Burkhardt apprend par sa tante Marie qu’il est l’un des derniers descendants des Grimm, une lignée de chasseurs dont les célèbres récits des frères Grimm se rapprochent désormais bien plus de la réalité que de contes imaginés. Étant policier depuis plusieurs années, Nick doit désormais s’assurer, aussi bien en tant que policier que « Grimm », de servir et protéger toutes personnes victimes de certaines créatures maléfiques. Nick se retrouve ainsi dans un univers inconnu régi par des règles qu’il ne connaît pas. Il est aidé d’Hank Griffin, son coéquipier humain et d’Eddy Monroe, un Blutbad (c’est-à-dire un homme-loup) capable de voir les êtres surnaturels de cet univers, tout comme lui.

 

 

 

 

Extrait de la conférence du 15 Aout 2018 au domaine de la Salz de Peter KNIGHT sur « Le sortilège de Grimm, la quête du Graal »

Une singularité cosmique qui rejoint les comics américains!

La mission de surveillance ATLAS (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System) basée à Hawaï, a détecté un phénomène lumineux dans le ciel. Le 16 juin, la découverte est publiée sur l’Astronomer’s Telegram et l’objet est baptisé « AT2018cow » ou simplement « The cow ».

The cow coïncide spatialement avec la galaxie CGCG 137-068 située dans la constellation d’Hercules, elle même localisée à 200 millions d’années-lumière de la Terre.

https://trustmyscience.com/etrange-explosion-plus-lumineuse-qu-une-supernova-origine-inconnue/

 

thecow-images

The Cow

Dans l’univers des super-héros de Stan Lee, il est dit que tout se qui se passe à l’autre bout de l’univers a une répercussion quasi instantanée sur la Terre. Le temps selon ces comics n’existe pas !

 

THOR le monde de l’au-delà (1971)

Thor  le monde de l'au-delà

Chapitre 2 Dans les griffes d’Infinité

20180702_145137

 

Des forces se jouent sur la Terre reliées à des évènements se déclenchant aux confins de la galaxie

 

NOVA n°25 (1980)

La porte étroite

 

Stan Lee semble avoir découvert que l’univers est réellement une pensée où tout est interconnecté.

Selon Teilhard de Chardin, l’univers est perceptible comme une « grande pensée » plutôt qu’une « grande machine ». Ce qui permettrait à la réalité d’exister est la conscience. « La volonté, au sein de la conscience invoque et concentre l’énergie qui « se condense en particules qui se joignent en atomes, en éléments… » Il faut donc comprendre qu’il suffit de penser très fort à la matière pour la faire surgir de nulle part. Des « expériences télékinétiques semblent montrer que la conscience humaine peut engendrer une nouvelle forme d’énergie capable de déplacer, voire altérer la matière ».

Puisque l’univers est une grande pensée, ce qui arrive dans le cosmos trouve obligatoirement sa répercussion sur la Terre. Les évènements qui se déroulent dans la galaxie sont capables de transformer la matière et les êtres humains pour engendrer au sein de l’humanité une destinée cosmique. Ceci démontre que l’homme peut accéder à une seconde naissance en générant depuis son être intérieur une méta conscience stellaire d’origine interstellaire !!!

 

Franco Zeffirelli, dans le film Jésus de Nazareth évoque cette situation au niveau de l’Homme-Christ (KRST). Balthazar, le roi mage, suit l’étoile et donne ce message important : « Tous mes calculs (astrologiques) aboutissent à ceci : il doit arriver une nouvelle créature céleste, une nouvelle étoile. L’endroit et l’heure ont même été précisés. Alors j’ai pris la décision de me mettre en route et d’aller chercher la réponse exacte. Je sais qu’il s’agit d’une chose merveilleuse ! Les étoiles ne sont pas des entités lointaines aussi séparées de la vie des hommes qu’on le pense. L’apparition d’une nouvelle étoile implique un immense labeur dans les cieux qui sans contexte a sa réplique sur la Terre. Et l’univers se prépare à réaliser un prodige qui dépasse notre entendement. »

 

Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli

C’est ce qui arrive dans la constellation d’Hercule à 200 millions d’années lumière de la Terre… Dans les mythes grecs, Hercule ou Héraclès représente l’homme mi-homme mi-dieu qui aide les êtres humains. Cette singularité peut annoncer la venue du surhomme cosmique à travers l’humanité capable de générer l’âge d’or ! Prenons pleinement conscience du message de T de Chardin pour produire en soi l’être nouveau issu de la métaconscience programmée dans notre esprit avant notre naissance ici.